Cigarette et cigarette électronique

Posté dans : Non classé | 0

C’est de plus en plus grave, c’est maintenant mortel : 7 patients décédés, des centaines à l’hôpital en raison de maladies touchant les poumons. Les Etats-Unis découvrent avec horreur que vapoter est peut-être fatal.

Mais qu’est-ce que « vapoter » ? Contrairement à ce que étymologie laisse entendre, il ne s’agit nullement d’inoffensive vapeur d’eau. L’huile inhalée par le biais de la cigarette électronique est composée d’un ensemble de substances chimiques dont certaines très toxiques. La nicotine ou le THC (la substance active du cannabis, interdit sur le territoire français) bien sûr, mais pas seulement. Arômes artificiels, métaux lourds, graisses, la recette fait froid dans le dos et mal aux poumons !

S’il est exact que la loi française est plus sévère que la loi aux Etats-Unis quant à l’élaboration des huiles des cigarettes électroniques, il reste néanmoins un grand nombre d’inconnues, notamment en raison de l’absence de recul sur les effets secondaires de la consommation de ces huiles. Aux Pays-Bas, il y a déjà plusieurs années que les chercheurs alertent sur les risques liés à une exposition sur le long terme aux produits toxiques, dont certains cancérigènes. En Amérique, l’interdiction des cigarettes électroniques aromatisée vient d’être actée à l’Etat de New-York et elle pourrait se voir étendue à l’ensemble du pays.

Il est vraiment nécessaire que les consommateurs de cigarettes électroniques, notamment les jeunes, se rendent bien compte qu’électroniques ou non, il s’agit toujours de cigarettes et non d’une pratique anodine ou même d’une façon « facile » de cesser de fumer.

Cesser de fumer, c’est cesser de fumer totalement et tout. Pour cela, il est possible de soutenir sa volonté par de véritables aides, telles que l’acupuncture, le patch ou encore l’hypnose.