Trois astuces pour mieux vivre en confinement

Posté dans : Non classé | 0
  • Rythmer sa vie : il faut rester conscient du temps qui passe. Il est important, aussi pour les enfants, de conserver une délimitation claire entre la semaine travaillée et le week-end. C’est le meilleur moyen pour ne pas avoir l’impression d’être englué dans une immobilité éternelle, comme perdu dans un désert sans limite et sans fin. De la même manière, il faut organiser l’emploi du temps quotidien en instaurant des horaires à respecter. En effet, ces horaires sont la barrière qui évite le grand problème du télétravail : un envahissement de toute la sphère au détriment de l’espace privé. Tout comme il est préférable de créer un lieu « de travail », il est obligatoire de mettre en place des moments dédiés à la vie personnelle.
  • Voyager avec son imaginaire : quand la liberté physique est entravée, il y a heureusement encore la liberté de la pensée. Cette période est tout particulièrement propice à la sollicitation de notre imaginaire. Celui-ci, cultivé, permet de se projeter, de s’envoler, de s’échapper. En faisant appel à la mémoire du corps, en se souvenant, il est possible de recréer des lieux, de revivre des instants, de retrouver des sons, des images et des odeurs et de voyager véritablement.
  • Se faire plaisir : pour survivre à l’anxiété et à la contrainte, particulièrement pesantes en ce moment, rire, sourire et se faire plaisir sont indispensables. De nombreux films en témoignent d’ailleurs sur le Net : l’humour, la dérision mais aussi la beauté, la gentillesse sont d’excellentes réponses. Il faut prendre soin de soi, mais aussi se faire du bien ! Ainsi, s’offrir une heure dans un bain moussant entouré de bougies parfumées, danser dans son salon comme si on était en boîte de nuit, allumer un feu et le regarder, … Même en confinement, vivre n’est pas que survivre, c’est  vivre!